Rénovation : Comment la financer ?

financement rénovation

Financer les travaux de rénovation n’est pas facile surtout pour un portefeuille serré. Or, s’attarder sur des dommages assez flagrants conduirait à des dommages ou perdure l’inconfort vécu au sein de la maison. Immédiatement, on songe à avoir au préalable ses financements. À la grande satisfaction des particuliers, l’État encourage les rénovations par des aides, mais il faut se renseigner sur votre éligibilité ou celle de votre travail. Des institutions financières se proposent aussi d’offrir des prêts sous diverses conditions. Alors tour d’horizon sur les financements possibles pour des travaux de rénovation.

Sur quel projet êtes-vous ?

La définition du projet est primordiale étant donné qu’elle conditionne les rubriques de budget nécessaire. De plus, les aides restent éligibles aux types de rénovation bien définie. On distingue alors des travaux légers en vue d’optimiser le confort dont l’une est d’offrir un meilleur aspect visuel, l’autre pour optimiser l’efficacité énergétique. Il n’est pas également rare de rénover en vue de résoudre le problème de sécurité, ou de moderniser pour mettre en valeur la maison dans le cadre d’un projet de vente. Les établissements qui financent n’exigent pas parfois d’un justificatif au contraire de l’État.

Les aides de l’État

Comme dit précédemment, l’État encourage les rénovations, mais principalement celles qui sont axées sur l’efficacité énergétique. On distingue ainsi le crédit impôt, le prêt à taux zéro ou les primes.

Sur l’énergie, les propriétaires perçoivent des primes sous forme d’un financement plafonné. Ce montant est d’une valeur maximale de 20 000 euros pour ma prime rénov (l’ancien du Crédit Impôt Transition Energétique ou CITE) dédié aux personnes à revenus modestes. La prime énergie pour l’amélioration de l’habitat quant à elle atteint les 4000 euros et concerne particulièrement le chauffage et l’isolation. Pour les factures des gaz et électricités, un chèque énergie est octroyé automatiquement, mais peut également servir à payer les factures de rénovation énergétique. Finalement, la Prime Anah aide de rénovation aboutie à 15000 sans dépasser les 75% des coûts de travaux.

En termes d’aides ; on distingue l’Aide Action logement pour la rénovation énergétique est de 15 000 et 20 000 euros et est adressé aux salariés d’une société si les travaux sont entrepris dans leur résidence principale à un taux de 1% . À rappeler que tout travail en vue de l’amélioration énergétique bénéficie d’une réduction de la TVA à 5,5%.

Autres moyens de financements

Pour les personnes à revenus stables, le prêt personnel est octroyé sans justificatif avec peu d’apport personnel. Le propriétaire peut aussi songer à mettre en hypothèque une partie ou la totalité de ses biens. Le remboursement est majoré d’un taux fixe ou taux variable à choisir en fonction de sa capacité à rembourser.

Les conditions d’une banque ou établissement de crédit exigent un apport personnel qui pourrait être compensé les épargnes déjà constituées. Entre familles, s’entraider sous forme de donation des parents à ses enfants permet de bénéficier d’un financement sans impôts. Le cas échéant, un prêt familial avec un remboursement délivre le propriétaire des justificatifs et apport personnel, mais est toutefois majoré d’impôts. Les retraités de leur côté peuvent piocher dans leur caisse de retraite.