Rénovation intérieure : Comment agir ?

Rénovation intérieure

Avec l’âge, l’ensemble de la décoration intérieure n’est pas seulement démodé, mais présente quelques vétustés. Attendre que les dommages soient plus conséquents occasionnerait des réparations plus profondes et un budget non négligeable. Il est parfois essentiel de savoir qu’une rénovation n’engage pas forcément des travaux de hautes envergures. Un changement qui peut prendre une allure simple de rafraîchissement vers un aménagement ou abattement d’une partie des murs. Sans plus tarder, découvrez les détails.

Définissez votre projet

La situation de la rénovation est une piste primordiale pour évaluer le degré de travaux. Ainsi, une maison qui vient d’être achetée n’est pas souvent au goût du propriétaire. Il lui arrive ainsi de vouloir changer de décor. Parfois, on achète même une maison en mauvais état à un prix compétitif pour la remettre à neuf. Pour sa part un agrandissement de la famille ou un changement de carrière à domicile est une bonne excuse pour y apporter du neuf. Les travaux peuvent concerner chaque pièce comme le salon, la cuisine, la salle bain, l’aménagement d’une comble habitable ou chambre de vie.

Réalisez un état des lieux

Il se peut que la cloison ne tienne plus ou devient trop imposant à l’espace de la maison. À l’intérieur des murs et de la salle d’eau ou cuisine, les installations surtout celles encastrées, sont en totalité ou en parties endommagées. Les risques y afférentes ne sont pas minimes allant d’une simple panne vers un accident domestique majeur. Les murs et sols sont victimes d’humidité, de craquelures, de ternissement. Les pollutions biologiques comme les termites et les moisissures envahissent les pièces. Il est certes facile de les identifier en faisant une appréciation visuelle, mais pour ce qui est du degré du dommage, seul un professionnel saura mieux l’estimer.

Les types de rénovation à adopter

Un rafraîchissement interne consiste ainsi à changer de papier peint, apporter une nouvelle couche de peinture ou un apport d’un nouvel agencement d’intérieur. Une rénovation partielle est de son côté plus complexe à raison de la pose de parquet flottant, la création d’une nouvelle ouverture comme la baie vitrée, l’abattage d’une cloison. Quelques réparations les accompagneront comme celle des canalisations, les installations électriques. Ces derniers peuvent ou non requérir une correction des remontées humides, des plâtres abimés, les parties du sol fragilisé, amélioration l’isolation ou la ventilation.

Coordonnez les activités

Abattre des cloisons, réparer les réseaux de dessertes, la création nouvelles ouvertures et les travaux d’isolation viennent toujours en avant. Puis s’enchainent la réfection des revêtements, l’installation de nouveaux sanitaires, le coup de peinture et la décoration. Faire confiance à un artisan est toujours recommandé. Le prix varie selon l’emplacement de la maison, du type de pièce et des matériaux choisis.

Voici entre autres quelques idées de rénovation : changer de salle de séjour en un qui soit muni d’un coin-repas au salon, création d’une baie vitrée mezzanine, aménager un faux plafond, changer de ton ou moderniser la déco. Un des plus plébiscités est aussi de réduire la mobilité pour les personnes âgées en aménageant le rez-de-chaussée en espace plus habitable.